Stratégie et aide à la décision, programmes d’action

serresAvec un monde que l’on dit sans cesse en mutation et de plus en plus complexe, la stratégie des acteurs d’une filière et l’intervention de la puissance publique doit être réinterrogée fréquemment. Les décisions qui doivent être prises pour le futur cherchent à avoir le plus fort effet levier possible pour résoudre les problématiques actuelles et futures, mais aussi bien souvent passées.

Toute stratégie doit reposer d’abord sur un diagnostic poussé et ciblé. Notre prise de recul, notre expertise et l’analyse des éléments de diagnostic doivent permettre de proposer les grands axes d’orientation. La stratégie doit être ensuite, comme le plan d’actions, co-construite par les décideurs, les metteurs en œuvre et les partenaires. Notre apport doit faciliter et accélérer la prise de décision.

Types d’intervention

  • Stratégie et politique d’intervention des collectivités (installation, circuits courts…)
  • Stratégie de filières
  • Plan d’actions opérationnel
  • Analyse prospective (PAC, filières, territoires)
  • Élaboration d’outils d’aide à la décision

Exemples de missions

  • Assistance à maîtrise d’ouvrage pour construire les orientations stratégiques et le plan d’action d’un dispositif d’intervention sur le foncier agricole pour un conseil régional
  • Animation d’acteurs de la filière pour faire émerger les stratégies et actions pour la filière bovine à l’échelle du Massif Central
  • Analyse prospective de l’agriculture pour une région à horizon de 15 ans
  • Stratégie de réponse aux évolutions de la PAC
  • Définition d’un plan de relance pour une filière en difficulté

Outils et méthodes

  • Diagnostic économique
  • Diagramme Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces
  • Scénarios prospectifs
  • Retours d’expérience et benchmark en s’appuyant sur des partenaires européens
  • Diagramme Logique d’Impact (DLI)
  • Elaboration de fiches actions
  • Animation concertée de réunions et de groupes de travail / animation participative de réunion et de groupe d’acteurs

strategie

Nos références

Réalisation d’un guide technico-économique des cultures de diversification économes en intrants en Sud Deux-Sèvres

Syndicat des Eaux du Vivier, 2018

+ de Détails

Le Syndicat des Eaux du Vivier alimente en eau les 70 000 habitants de Niort et des communes avoisinantes. Les captages, ne répondant pas aux objectifs fixés par la Directive Cadre Européenne sur l’Eau, ont été classés prioritaires au titre du Grenelle 2009.

Malgré la mise en place d’aides financières (MAE principalement) et d’une certaine amélioration de la qualité, cette dernière reste encore insuffisante pour répondre aux objectifs de la DCEE. Aussi, ce système de subventions s’avère insuffisant pour assurer un changement de pratiques sur le long terme, qui est également dépendant de l’existence même des subventions.

L’objet de la présente étude est donc d’étudier des cultures économes en intrants en filière conventionnelle, répondant aux critères suivants :
- Cultures favorables à la préservation de la ressource en eau : faibles risques nitrates et de substances actives
- Cultures réalisables techniquement : contexte pédoclimatique et typologie des exploitations agricoles
- Filières économiquement pérennes : intérêt économique par rapport aux cultures actuelles, indépendance vis-à-vis des subventions publiques (aides au fonctionnement ou MAE compensatoires), hormis au lancement (aides à l’investissement)

Les OBJECTIFS de la démarche seront donc :
- De réaliser un état de l’art des cultures économes en intrants envisageables sur le territoire permettant une pré-sélection de cultures à étudier
- D’identifier les différentes filières de valorisation de ces cultures et d’apporter des données technico-économiques correspondantes, et fournir des fiches de synthèse pédagogiques

AUDIT DE LA PPCM

INTERBEV, 2018

+ de Détails

INTERBEV a souhaité diligenter une étude extérieure sur le sujet de la Présentation, Pesée, Classement Carcasse en abattoir, qui devra faire le point sur la situation en France et la comparer avec d’autres pays qui suivent la même réglementation (UE) et dans les Pays-Tiers.
Après avoir réalisé des entretiens avec les acteurs de la filière française pour faire le point sur la situation et pour définir les axes d'amélioration, nous réalisons un benchmark sur la situation et les pratiques dans les pays de l'UE et dans des Pays Tiers. Nous aboutions à des propositions de recommandations visant à faire évoluer le système français.

Analyse du commerce par Internet de denrées alimentaires animales ou d’origine animale

Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, 2017

+ de Détails

Impacté par les attentes des consommateurs et les nouvelles technologies, le paysage des circuits de commercialisation des produits alimentaires a fortement évolué ces dernières années. La vente en ligne occupe une place de plus en plus conséquente, avec un chiffre d’affaires global de 72 milliards d’€ en 2016. Cette progression s’accompagne d’une multiplication grandissante des sites marchands et du positionnement de nouveaux acteurs dans l’univers du commerce et de la distribution (marketplaces par exemple).

Avec la multiplication des acteurs impliqués et des circuits de commercialisation, une part croissante des flux de produits animaux pourrait échapper au Paquet Hygiène, qui contient l’ensemble de textes réglementant la fabrication, le transport et la distribution des denrées alimentaires entre professionnels et imposant des objectifs de traçabilité. Dans un contexte d’attentes croissantes du consommateur en matière de transparence (traçabilité/origine et sécurité sanitaire notamment), le développement de ces circuits soulève des points de fragilité quant aux systèmes de surveillance et de contrôles actuels.

Ces modes de commercialisation sont en plein essor mais, pour une partie d’entre eux, encore très peu structurés. Les pratiques sont diverses et méconnues. Ainsi, l’identification et la caractérisation des flux de vente en ligne de produits animaux (ou d’origine animale) et des pratiques de l’ensemble des opérateurs impliqués gagneraient à être identifiées et analysées.

L’objectif du travail est ainsi de :
- Comprendre qui sont les acteurs de ce marché, et dans la mesure du possible, quantifier les flux de produits animaux vendus en ligne
- Comprendre le fonctionnement de ce type de circuit, de la commande à la livraison au consommateur, et s’il y a des risques parti

Accompagnement de HAROPA à l’élaboration de sa stratégie de développement à l’horizon 2030 : veille et prédiagnostic

HAROPA, 2017

+ de Détails

HAROPA est issue de la réunion de 3 ports français, leader dans leur catégorie (conteneur, céréales) : LE HAVRE, ROUEN, PARIS. HAROPA ont choisi Blezat Consulting pour les accompagner dans la définition de leur stratégie à 10 ans, sur le volet Céréales.
Pour cela, Blezat Consulting a réalisé un diagnostic stratégique en capitalisant sur les ressources internes et en s’appuyant sur son expertise et des entretiens avec des acteurs économiques leaders du secteur. Au-delà de cette formalisation des principaux enjeux, Blezat Consulting a rédigé des propositions stratégiques pour le porter à connaissance et la communication externe du groupe. Pour assurer le suivi de ce plan et des points de vigilance détectés, un cockpit de veille (intelligence économique) a été mis en place.

Diagnostic territorial servant de base à un futur projet alimentaire territorial

DRAAF CORSE, 2017

+ de Détails

Suite à l’appel à projet national alimentation (PNA) lancé le 30 septembre 2016 par le Ministère de l’Agriculture et l’ADEME, 22 Projets Alimentaires Territoriaux ont été retenus et auront accès à la marque nationale « Projet alimentaire territorial reconnu par le ministère de l'Agriculture ». Ce dispositif a pour but de favoriser l’émergence de nouveaux PAT, avec pour objectif 500 PAT en 2020.
Malgré une bonne dynamique en matière de de circuits courts et de vente de proximité, aucun PAT n’a encore émergé sur le territoire Corse.

Face à la multiplicité des territoires et des acteurs, il convient de faire un premier état des lieux des productions agricoles et acteurs économiques, des bassins de consommation (population locale et tourisme), et des acteurs publics et outils d’intervention aux échelles d’actions variées (européennes, nationales, régionales, territoriales).

Les OBJECTIFS de la démarche sont donc :
- De réaliser un diagnostic territorial afin d’apporter de la matière aux futurs porteurs de projet
- D’identifier des territoires pertinents croisant l’ensemble des mailles production, consommation et politiques publiques, afin de faciliter la mobilisation des acteurs dans un cadre d’actions cohérent
- D’identifier les besoins des acteurs et les leviers d’actions (également en lien avec les politiques de développement territorial)
- De proposer des actions concrètes et opérationnelles pour initier une dynamique PAT sur le territoire

Pour en savoir plus sur les missions que nous avons menées, veuillez nous contacter directement.